Arnaud Galliègue


Arnaud Galliègue

PhD Student. Université Lyon II Lumière.Lyon2

Paper title: Les lampes à huile de Lugdunum : présentation typologique du luminaire en contextes antiques.

Short CV:
2009 à aujourd’hui    Doctorat (en cours) “Archéologie et histoire des mondes anciens” Université Lumière Lyon II et Ecole Doctorale 483 ScSo. Le luminaire de Lugdunum de la fin de la république à la fin du Haut Empire sous la direction de Mr Matthieu Poux, professeur à l’Université Lumière LyonII et Laurent Chrzanovski, archéologue/ Lychnologue.

2008 à 2009    Master 2 “Archéologie et histoire des mondes anciens” Université Lumière Lyon II. Mémoire : Les lampes à huile et autres luminaires dans le cadre funéraire : les exemples de Lyon. sous la direction du professeur M. Poux et L. Chrzanovski, archéologue/ Lychnologue. Mention Bien

2007 à 2008    Master 1 “Archéologie et histoire des mondes anciens” Université Lumière Lyon II. Mémoire : Les lampes à huile dans le cadre funéraire de 50 av. J.-C. à 200 de notre ère de la basse vallée du Rhône au sud de la Narbonnaise : l’ exemple de quatre nécropoles. sous la direction du professeur M. Poux et L. Chrzanovski, archéologue/ Lychnologue. Mention Assez Bien

Publications :

L’éclairage, in Corent, Voyage au cœur d’une ville gauloise, Matthieu Poux dir., éditions Errance, 2011, p. 222.

L’éclairage dans le cadre funéraire, in Rites funéraires à Lugdunum, Christian Goudineau dir., éditions Errance, 2009, p.44.

Lampes des nécropoles de Lyon, in Instrumentum; bulletin du groupe de travail européen sur l’artisanat et les productions manufacturées dans l’antiquité, n°30, Décembre 2009, pp. 46-47.

Les lampes funéraires de la basse vallée du Rhône au sud de la Narbonnaise, in Instrumentum; bulletin du groupe de travail européen sur l’artisanat et les productions manufacturées dans l’antiquité, n°28, Décembre 2008, pp. 38-40.

Abstract:

De nombreux sites lyonnais ont livré une quantité assez importante de lampes à huile en céramique. Du cadre artisanal au cadre domestique en passant par le cadre funéraire, les individus mis au jour permettent d’établir un véritable faciès typo-chronologique du luminaire produit et consommé à Lyon, de la fondation de la colonie en 43 av. J.-C. jusqu’au début du IVème siècle ap. J.-C.